Accueil > Programmes > Burundi > Réalisations antérieures > 2000 - 2002 "Appui à la Justice au Burundi"

2000 - 2002 "Appui à la Justice au Burundi"

Programme 2000 - 2002 "Appui à la Justice au Burundi"

Ce programme visait à renforcer l’Etat de droit, la lutte contre l’impunité, l’indépendance de la justice et la garantie des libertés publiques et individuelles.

L’objectif du programme était de renforcer la confiance de la population dans la justice en soutenant, d’une part, l’effort de professionnalisation et d’indépendance de la justice et d’autre part, la société civile dans son effort de vigilance constructive et de participation à la construction de l’Etat de droit respectueux des droits civils, politiques, sociaux, économiques et culturels.

Le programme comportait deux volets :

D’une part, l’appui institutionnel afin de soutenir l’effort de professionnalisation et d’indépendance de l’institution justicière. D’autre part, l’appui à la société civile dans son effort de vigilance constructive et de participation à la construction de l’Etat de droit respectueux des droits civils, politiques, sociaux, économiques et culturels.

Au niveau de l’appui institutionnel, les activités se sont dirigées vers les juridictions de base afin d’appuyer la logistique du parquet et des chambres criminelles :

- Appui technique : Formations de 550 magistrats, 110 assesseurs des Tribunaux de Résidence, 400 greffiers et 650 autorités administratives ;
- Appui technique avec la phase d’informatisation des parquets ;
- Appui logistique et matériel aux tribunaux de Résidence et de Grande Instance, et autres départements de l’organisation judiciaire. Un soutien à la documentation juridique a également été organisé (distribution d’ouvrages de doctrine, de recueils de textes de loi, impression et diffusion des textes de loi traduits en Kirundi) ;
- Appui logistique aux chambres criminelles et parquets dans le cadre des procès en itinérance (transport de prisonniers, de témoins, de parties civiles, d’officiers du Ministère public pour interrogatoire) ;

Au niveau de l’appui à la société civile, les activités ont visé à appuyer la restauration culturelle des valeurs positives en favorisant les recherches sur les valeurs sociales de base et leur transmission par des acteurs de la société civile formés aux techniques de transmission et en apportant un appui aux associations de promotion des droits de l’homme et un appui à la création de structures destinées aux jeunes :

- Appui logistique : Apport d’équipements de base pour deux ONG ainsi qu’à la Commission pour la promotion des associations. Apport en équipement et en ressources humaines nationales à l’association burundaise pour la défense des droits des prisonniers. Appui aux actions de la ligue ITEKA par le soutien au transport des prisonniers, le soutien du comité de surveillance du plan du gouvernement par la société civile et le soutien à la formation d’observateurs de droits de l’Homme. Soutien à la documentation juridique par la distribution d’ouvrages de doctrine aux représentants des associations de la société civile ;
- Appui technique et logistique à la réalisation d’un projet culturel d’éducation aux droits de l’homme, intitulé « l’Eloge des actes justes » (spectacles, émissions radiophoniques et recueils). Appui à la réalisation de la pièce de théâtre « SI AYO GUHORA » qui a touché plus de 30 000 spectateurs.