Accueil > Programmes > République démocratique du Congo > Réalisations antérieures > 2009 - 2011 " Appui à la transition vers un état de droit, à la justice de (...)

2009 - 2011 " Appui à la transition vers un état de droit, à la justice de proximité et à la pacification sociale"

Programme 2009-2011 " Appui à la transition vers un état de droit, à la justice de proximité et à la pacification sociale"

RCN Justice & Démocratie a développé un programme d’appui à la justice qui répondait aux attentes spécifiques de chaque province.

Le projet « Appui à la justice de proximité et à la sécurité des personnes à Kinshasa »

Le projet de RCN Justice & Démocratie à Kinshasa avait pour objectif spécifique l’amélioration du traitement des affaires pénales et la diminution des abus des agents de justice et de sécurité à l’encontre de la population.

Ce programme visait trois résultats, sur le même modèle que le programme au Bas-Congo :

- Les capacités et le sens des responsabilités des professionnels de justice sont renforcés.

  • Amélioration du niveau technique des professionnels de la justice par des recyclages et la formation permanente ;
  • Augmentation des visites des amigos du ressort de la cour d’appel de Matete par les magistrats ;
  • Augmentation des actes officiels (circulaires, notes de services) posés par les autorités compétentes pour améliorer les services de justice (1er président et procureur général près la Cour d’appel Kinshasa/Matete).

- La société civile et la population participent à la mise en place d’une justice de proximité de qualité.

  • La population développe une meilleure résistance aux tracasseries et abus ;
  • Des ONG congolaises développent des projets communs soutenus par RCN Justice & Démocratie ;
  • Publication de rapports des ONG locales sur l’observation de la qualité des services de justice de proximité ;
  • Vulgarisation de la loi auprès de la population (campagnes de théâtre, radio, affichage etc.).

- Le rapprochement entre les professionnels de justice, la société civile et la population est favorisé.

  • Au moins 2000 personnes participent aux journées portes ouvertes au sein des commissariats et tribunaux, et autres activités de rencontre ;
  • Des initiatives communes entre professionnels de justice et population sont menées.