Accueil > Actualités > 5 décembre 2013 Conférence-débat organisée par le GRIP et RCN Justice et (...)

5 décembre 2013 Conférence-débat organisée par le GRIP et RCN Justice et Démocratie

Comment devient-on génocidaire ? Et si nous étions capables de massacrer nos voisins.



Le jeudi 5 décembre à Wallonie Bruxelles International,
2, place Sainctelette – 1080 Bxl (Métro Yser)

Conférence organisée par le GRIP et RCN Justice & Démocratie.
Avec le soutien et la collaboration de : WBI (Wallonie Bruxelles international), COCOF (éducation permanente) et la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Programme

    • Accueil dès 9h00
    • Partie 1 (9h30 – 10h30)
      • Présentation du nouveau livre « Comment devient-on génocidaire ? », par Damien Vandermeersch (avocat à la Cour de cassation, professeur à l’Université de Louvain et à l’Université Saint-Louis de Bruxelles)
    • Partie 2 (11h – 13h)
      • Martien Schotsmans (directrice de RCN Justice & Démocratie),
      • Laurien Ntezimana (théologien, Association Modeste et Innocent),
      • Mediatrice Mukayitasire (psychologue, Association Modeste et Innocent),
      • Pacifique Kabalisa (rescapé, Centre pour la prévention des crimes contre l’humanité)
        Lunch et verre de l’amitié à 13H. Fin à 14h.
    • Pendant la conférence : diffusion d’interviews de génocidaires en aveux (extraits de la série radiophonique « Si c’est là, c’est ici », par Pascaline Adamantidis – RCN Justice & Démocratie).

Inscription obligatoire

publications@grip.org – T. 02/241 84 20.

PAF : 5 euros (comprend le lunch)

Le livre sera en vente sur place. Vous pouvez également le commander sur le site du GRIP !

Présentation du livre

« Le barbare est celui qui ne s’oppose pas à la barbarie », disait Claude Lévi-Strauss. Au Rwanda, en ce sinistre printemps 1994, l’équation est certainement plus complexe pour celui qui se trouve au cœur de la tempête. Car résister, ce n’est pas seulement écouter sa conscience, faire preuve de courage, c’est aussi aller à contre-courant de certaines traditions, comme l’obéissance aux autorités. Quoi qu’il en soit, les paysans des collines sont nombreux à rejoindre le camp des tueurs…
Un an après les faits, c’est ce pays traumatisé aux tombes encore fraîches que découvre Damien Vandermeersch. Juge d’instruction, il s’est vu confier les « affaires Rwanda » en Belgique et vient enquêter sur place. Il écoute des victimes, interroge les bourreaux. La noirceur de l’âme humaine, il veut la comprendre, l’éclaircir...
Qu’est-ce qui amène un citoyen « ordinaire » à vouloir exterminer son semblable ? Cette question le tourmente et l’a poussé à prendre la plume. Avec l’idée de mettre à nu les grandes stratégies et logiques qui auront conduit au crime des crimes. Si la parole de centaines de Rwandais constitue le point de départ, l’auteur s’est aussi attelé à explorer le contexte historique, politique, voire sociologique de cette époque. Dans un langage vivant, imagé et accessible, il nous invite ainsi à découvrir les mille et une pièces d’un puzzle qui, une fois assemblées, expliquent pourquoi tant de Rwandais ont basculé... Et nous, sommes-nous vraiment à l’abri de pareil cataclysme ?