"Vivre, c’est transmettre"

Antoine Kaburahe


Antoine KABURAHE est journaliste burundais. Sur les traces de son père - fondateur du premier journal catholique du Burundi - il devient journaliste, accompagne les premières élections démocratiques au Burundi et assiste impuissant à l’assassinat de Ndadaye en 1993. Il écrit, il fait de la radio, il travaille dans ce contexte où la mort est omniprésente et la violence devenue quotidienne ; « la vie est alors un contrat de 24h renouvelables »… Il réalise soudain que sa liberté, suite à un article, est menacée. Il prend peur et se réfugie en Belgique. Une rencontre dans son petit bureau à Bruxelles, ainsi qu’à Bujumbura.
Rentré au pays, il monte désormais son propre journal modéré. Antoine, c’est un militant pour une liberté de la presse ; c’est un membre actif de la diaspora lorsqu’il revient ; c’est un homme investi d’une mission ; c’est un journaliste plein d’espoir qui incarne l’histoire douloureuse du Burundi qu’il chérit. L’émission est poignante et poétique parce qu’elle retrace des histoires dans l’Histoire qui permettent d’appréhender les acteurs et les enjeux d’un autre Burundi.

Vous trouverez un extrait de 20 minutes du récit d’Antoine Kaburahe ici :

20 minutes
Si vous souhaitez réaliser des animations autour de ce récit, vous trouverez notre offre pédagogique ici.